Vous êtes ici : Espace professionnel » Actualités » Bilan du premier dimanche gratuit dans le cadre de la mesure du ministère de la Culture et des Communications

Bilan du premier dimanche gratuit dans le cadre de la mesure du ministère de la Culture et des Communications

Nouvelles de la SMQ / 21 juin 2018

La SMQ a sondé ses membres institutionnels visés par la mesure de gratuité, le dimanche 3 juin dernier. Le but : évaluer les impacts de ce premier dimanche gratuit, en principe pour les résidents du Québec uniquement, et les effets appréhendés pour la suite de cette mesure. Rappelons que celle-ci a été certes annoncée dans le budget du Québec en mars, mais sa mise en œuvre n’a été connue qu’à la fin mai. En effet, les musées concernés ont été informés moins d’une semaine avant que la gratuité, bien que non obligatoire, débutait le 3 juin.   

Le taux de participation au sondage est de 77 % alors que nous avons compilé les réponses de73 institutions muséales sur une possibilité de 95 visées par la mesure.

Outre les musées qui sont déjà gratuits ou qui n’étaient pas encore ouverts, 28 n’ont pas offert la gratuité, parce que les délais étaient beaucoup trop courts et en raison des difficultés à compenser les pertes financières que cette mesure représente. En tout, 45 des 73 répondants ont offert la gratuité, dont 18 l’ont donnée sans discriminer les résidents du Québec des autres en raison notamment de la complexité de gestion et de l’image que cela véhicule.

Au total, cette première journée de gratuité représente, en 2018, 8 722 visiteurs et un montant de 117 960 $ en droits d’entrée comptabilisé par 42 répondants. En outre, la mise en place de la mesure a entraîné des coûts additionnels pour 17 répondants, des coûts liés notamment aux ressources humaines, plus particulièrement pour l’accueil, l’animation, l’entretien et la sécurité.

Au chapitre des impacts négatifs appréhendés, plusieurs répondants anticipent une baisse de leur fréquentation les autres jours ou une diminution de leur membership. Une grande majorité de répondants s’inquiète d’une perte d’attractivité de leur carte de membre, d’une difficulté à recruter de nouveaux membres, voire d’une altération du sentiment d’appartenance de leurs membres au musée. D’autre part, certains répondants voient dans cette mesure des aspects positifs comme une plus grande accessibilité, une meilleure visibilité ou le développement de nouvelles clientèles.

La SMQ entend effectuer un deuxième sondage dans six mois pour faire le point sur les impacts de cette mesure.

Infolettre Espace professionnel

Agenda