Vous êtes ici : Espace professionnel » Questions politiques » Annonces concernant le PAFIM et les appels de projets du MCC

Annonces concernant le PAFIM et les appels de projets du MCC

Questions politiques / 9 août 2016

À l’occasion d’une conférence de presse tenue le 8 août dernier, le ministre de la Culture et des Communications du Québec et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, a dévoilé les grandes lignes des investissements destinés aux institutions muséales en 2016-2017, dans le cadre du programme d’Aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM). Le ministre Fortin a également annoncé l’appel de projets pour le soutien des expositions permanentes et itinérantes. De plus, un programme de « soutien à la concertation et à l’innovation », s’adressant aux musées, lieux d’interprétation et centres d’exposition reconnus, situés en région, figure parmi les appels de projets du Ministère. Ces annonces étaient fort attendues par les institutions muséales du Québec.

Programme Aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM)

Le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC) accordera une aide financière au fonctionnement à 92 institutions muséales. De ce nombre, 6 nouvelles institutions muséales réparties dans autant de régions pourront recevoir une aide au fonctionnement triennale dans le cadre du PAFIM. Il s’agit de l’Odyssée des bâtisseurs, du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, du Monastère des Augustines, de Boréalis, du Musée du Centre commémoratif de l’Holocauste et du Musée du Haut-Richelieu. La Société des musées du Québec (SMQ) se réjouit d’apprendre que ces institutions muséales pourront bénéficier d’une aide financière publique pour l’accomplissement de leur mission et la réalisation de leurs programmes et de leurs activités. Rappelons que 11 institutions reconnues et non soutenues au fonctionnement avaient été jugées admissibles à ce programme par le Ministère. En ce qui a trait aux 5 autres institutions, certaines ne répondaient pas à l’ensemble des critères alors que d’autres n’ont pas obtenu un pointage suffisamment élevé selon les nouveaux paramètres de financement du PAFIM.

C’est à partir de ces paramètres que les montants de subvention, accordés aux 92 institutions muséales réparties dans les volets I et II, ont été calculés. Selon le MCC, l’institution muséale obtient un certain pointage auquel correspond un montant de subvention. Un premier pointage est calculé pour l’aide à la mission et un second pour l’aide à la production. La SMQ a appris qu’il y a une fluctuation des montants d’aide financière reçus auparavant par les institutions. Une majorité d’entre elles verront leur niveau d’aide financière augmenter tandis que certaines subiront une baisse.

La SMQ reconnaît la rigueur de la démarche menée par le Ministère qui permettra à 92 institutions muséales de même qu’à 14 centres d’exposition transférés au CALQ d’être soutenus au fonctionnement. Toutefois, elle se préoccupe de la vingtaine d’institutions muséales autrefois admissibles au PAFIM (des lieux d’interprétation jugés de portée locale) qui en sont désormais exclues. Notons que celles-ci pourront profiter d’une aide financière de transition pour les quatre prochaines années. Il faut également souligner la non-admissibilité au PAFIM, des musées reconnus et non soutenus à caractère scientifique, technique et industriel lesquels pourront compter sur notre soutien et notre accompagnement afin de bénéficier d’une aide au fonctionnement de l’État. D’autre part, l’enveloppe budgétaire totale pour le programme d’aide au fonctionnement des institutions muséales pour 2016-2017 (excluant les musées relevant d’une loi) est demeurée sensiblement la même, soit à près de 17 millions de dollars. Dans l’ensemble, certains musées sont favorisés par cette redistribution, et d’autres sont perdants.

Appel de projets pour le soutien à la concertation et à l’innovation pour les musées en région

Le programme de soutien à la concertation et à l’innovation, destiné aux institutions muséales reconnues situées en région, sera doté d’une enveloppe budgétaire de 500 000 $. Ce montant sera octroyé pour l’exercice financier en cours dans le cadre d’un appel de projets. L'objectif du programme est, selon le MCC, « d’amener les intervenants du réseau muséal situés en région à mettre en commun leurs ressources et leurs compétences afin de réaliser des projets originaux, stimulant la créativité et le partenariat ». La SMQ a appris que le Ministère souhaitait prioriser la concertation, la mise en réseau et le partenariat entre les intervenants du secteur muséal en région puisqu’il considère que les ententes actuelles de développement culturel avec les villes de Montréal et de Québec permettent ce genre d’initiatives.

Appel de projets pour le soutien des expositions permanentes et itinérantes

L’appel de projets est lancé ! Dotée d’une enveloppe de 12 M$, dont 6 M$ sont destinés aux musées d’État et 6 M$ aux institutions muséales reconnues privées, cette mesure, selon le MCC, a pour objectifs de : « renouveler ou bonifier la qualité de l’offre muséale, d’augmenter l’accès aux collections, de mettre à niveau technologiquement les expositions permanentes et itinérantes, de développer la dimension éducative des expositions et d’accroître la vitalité régionale autour des institutions muséales ». Le volet 1 dédié aux expositions permanentes est destiné aux musées et aux lieux d’interprétation reconnus, soutenus ou non au fonctionnement. Le volet 2 dédié aux expositions itinérantes s’adresse, quant à lui, aux musées, aux lieux d’interprétation et aux centres d’expositions reconnus, soutenus ou non au fonctionnement. Le dépôt des demandes a été fixé au 25 novembre prochain. Une date à inscrire dès maintenant à votre agenda.

Appel de projets

Du nouveau pour les centres d’exposition soutenus au fonctionnement par le CALQ

À la suite de l’obtention de crédits supplémentaires découlant de l’adoption du budget 2016-2017 du gouvernement du Québec, les 14 centres d’exposition soutenus au fonctionnement par le CALQ recevront pour l’année en cours une aide financière additionnelle non récurrente pour des projets visant le développement des jeunes publics de 4 à 11 ans. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les centres d’exposition.

Infolettre Espace professionnel