Vous êtes ici : Espace professionnel » Questions politiques » Le point sur les dossiers politiques

Le point sur les dossiers politiques

Questions politiques / 13 mai 2016

Politique provinciale

Renouvellement de la politique culturelle

La tournée du ministre de la Culture et des Communications dans les différentes régions du Québec est l’occasion pour nous tous de faire connaître les enjeux sur le terrain en lien avec les objectifs énoncés dans la politique culturelle de 1992. Depuis, le paysage muséal et culturel s’est considérablement transformé et professionnalisé. Tournées plus que jamais vers leurs publics et l’offre de services, les institutions muséales ont poursuivi leurs mandats de création de contenus originaux de grande qualité. Également diffuseurs et producteurs, elles agissent comme des acteurs économiques incontournables pour leurs communautés.

Le CA de la SMQ travaille à pied d’œuvre et a récemment déposé un mémoire qu’il compte présenter lors des tournées dans les régions administratives. Nous vous encourageons tous à faire de même. À défaut de pouvoir vous inscrire dans le calendrier de la tournée des régions, nous vous invitons à déposer un mémoire, car plus vous serez nombreux, plus nous illustrerons et le dynamisme et la passion qui animent l’ensemble de nos institutions, tout en partageant nos préoccupations. La date limite pour transmettre un mémoire, sans prise de parole lors d’une séance, est le vendredi 26 août prochain. Il est important de vous faire entendre.

Il est également possible de répondre à un questionnaire sur le site Web du ministère de la Culture et des Communications (MCC) d’une durée de 15 minutes environ.

Comité de liaison

La SMQ participe à un comité de liaison avec le MCC depuis plusieurs années. Ce comité, qu’il importe d’investir, est l’occasion pour la SMQ de se faire entendre. Depuis notre dernier congrès, trois réunions se sont tenues, dont une le 20 avril dernier. Ces rencontres nous permettent d’avoir accès à des informations stratégiques et, nous l’espérons, d’influencer les décisions qui ont un impact sur les institutions muséales et sur nos membres. Il est primordial de maintenir un lien et un pont de communication constructif avec les décideurs sur des sujets aussi essentiels que l’agrément des institutions, le PAFIM, le Plan culturel numérique ou le soutien des expositions permanentes et itinérantes. C’est aussi l’occasion d’exprimer à nos interlocuteurs gouvernementaux les difficultés vécues et les espoirs de nos institutions.

À notre rencontre en avril, nous avons évoqué les préoccupations du réseau quant aux critères du PAFIM (institutions scientifiques, ports d’attaches, les institutions reconnues et non soutenues admissibles et ceux qui ne semblent pas l’être). C’est une discussion à poursuivre. Nous avons pu établir que la SMQ sera partie prenante des discussions relatives à l’Agrément.  En début d’automne, elle participera à un comité découlant de la Table interministérielle, table sur laquelle le MCC désire se pencher sur les responsabilités à partager en ce qui a trait au financement des institutions muséales.

Ce texte fait état d’autres renseignements et annonces discutés lors de cette rencontre.

PAFIM : une dizaine de musées de plus

La mise en ligne du formulaire de préadmissibilité au PAFIM a permis à 11 institutions de déposer une demande. Ces institutions demeurent en attente d’une décision définitive du Ministère qui doit analyser les dossiers. Selon nos informations, ces décisions seront prises en même temps que le financement des institutions muséales et devraient survenir en juin prochain.

Renouvellement des expositions permanentes et itinérantes

Le CA de la SMQ a appris que les travaux du programme de renouvellement des expositions permanentes et itinérantes ont progressé. Selon les échanges avec le MCC, une annonce devrait être faite prochainement.

CALQ

En avril 2015, 14 centres d’exposition reconnus et soutenus par le MCC ont été transférés au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Ils ont été rejoints, à partir de juillet 2015, par les 15 centres d’exposition reconnus et non soutenus. Sous l’initiative de la SMQ, un comité SMQ-CALQ a rapidement été formé afin de tenir une session d’informations pour présenter le mandat des centres d’exposition, connaître le fonctionnement des programmes de diffusion du CALQ et saisir les modalités du transfert de ces institutions.

Lors du congrès de la SMQ en octobre 2015 à Lévis, une rencontre entre les représentants du CALQ et les centres d’exposition a permis d’échanger sur les divers enjeux d’intégration. Un statu quo dans le soutien au fonctionnement des centres d’exposition est maintenu jusqu’au début de l’année 2017. D’ici là, le conseil d’administration de la SMQ peut compter sur la collaboration des représentants du CALQ afin de poursuivre les échanges en comité, et par la suite, en rencontre avec l’ensemble des centres d’exposition lors du congrès de la SMQ en 2016, en Outaouais.

Le conseil d’administration de la SMQ suivra de près les annonces prochaines des programmes du CALQ qui énonceront entre autres les nouveaux critères d’intégration des centres d’exposition. Plusieurs enjeux, qui seront présentés lors des prochaines rencontres, demeurent encore d’actualité, dont le statut d’institution muséale, le volet éducatif ou encore, la constitution des jurys de pairs pour l’octroi du soutien au fonctionnement.

Muséologie scientifique

La muséologie scientifique ne semble plus être l’un des secteurs d’intervention relevant de la responsabilité du Ministère. En effet, le MCC n’apporte plus d’aide financière au fonctionnement aux institutions muséales à caractère scientifique, à moins qu’elles ne soient un musée reconnu et soutenu. Sont principalement touchés par cette mesure : les jardins zoologiques, les jardins botaniques, les aquariums, les insectariums, les observatoires et les planétariums ainsi que les centres et lieux d’interprétation du patrimoine scientifique, technique et industriel.

La culture scientifique n’aurait plus sa place dans la politique culturelle du MCC. Pourtant, l’État doit se préoccuper du patrimoine scientifique, technique et industriel. Au même titre que les arts et l’histoire, la science occupe une place indéniable dans une société culturelle. Les institutions muséales à caractère scientifique sont parmi les institutions muséales les plus fréquentées, en plus d’encourager la culture scientifique, essentielle à la société du XXIe siècle et à l’économie du futur.

Le MCC n’a pas encore défini le nouveau port d’attache de ces institutions muséales. La SMQ attend prochainement des nouvelles du Ministère quant à la mise en place d’une table de concertation interministérielle pour discuter des responsabilités à partager au sujet du financement des institutions muséales.

Politique fédérale

Les premières démarches auprès de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, ont permis de participer à une table ronde qu’elle a menée auprès de différentes institutions muséales de la région de Québec. Son ouverture et son écoute constituent une occasion pour la communauté muséale de se faire entendre sur les enjeux du milieu.

Grand chantier de refonte 

La Ministre a partagé son objectif d’amélioration du service à la clientèle. 

  • Plusieurs plaintes ont souligné les paiements tardifs, ce qui pose des problèmes de trésorerie dont l’impact est important puisque la Ministre a 8 000 contributions à approuver.
  • La Ministre a décidé de déléguer aux équipes de Patrimoine la possibilité d’approuver toutes les contributions de 75 K$ et moins, afin de faciliter et d’accélérer les traitements et d’en réduire les délais.
  • Son ministère travaillera sur la possibilité d’un financement multiannuel.
  • Une révision des changements aux modalités de programmes sera effectuée et la Ministre souhaite que le milieu lui fournisse des commentaires pour revoir les enjeux systémiques.
  • But ou objectif : mise en ligne des demandes de financement pour améliorer l’efficacité des suivis et des réponses.

On peut aussi se référer à la note de l’AMC.

Écouter et entendre le milieu

La Ministre a exprimé son souhait d’entendre le milieu à propos des programmes offerts sur les défis et opportunités des musées, les besoins des publics ainsi que sur la question des expositions itinérantes. En ce qui concerne le programme d'appui aux musées (PAM), par exemple, elle souhaite recevoir des commentaires et des propositions d’amélioration tel qu’il est perçu par le milieu. Nous vous invitons, par conséquent, à communiquer avec les conseillers et les directeurs régionaux afin que vous puissiez leur faire part de vos enjeux. Nous vous invitons également à nous communiquer vos commentaires afin que nous puissions constituer un argumentaire.

150e anniversaire du Canada en 2017 : une priorité

La ministre Joly a également précisé l’ajout de quatre nouveaux thèmes :

  • Jeunesse
  • Environnement
  • Inclusion/diversité
  • Inclusion autochtone : appui aux cultures autochtones

Une injection de 200 M$ permettra le financement de divers projets, dont une enveloppe de 100 M$ pour les projets communautaires. Ce fonds demeure encore ouvert pour des demandes issues des municipalités.

Le numérique

https://www.canada.ca/fr/services/culture/consultations.html

Certains d’entre vous ont peut-être vu le questionnaire en ligne.

Bien que nous constations l’absence de la mention des musées, nous vous enjoignons à le compléter en faisant valoir vos réalités et vos besoins en matière de numérique. Vos besoins sont importants et les contenus numériques muséaux sont essentiels.

Infrastructures

De l’argent frais a été versé pour les infrastructures, une première puisque ces fonds seront gérés directement par le ministère du Patrimoine canadien par le biais d’un programme d’infrastructure culturelle. La Ministre invite donc les institutions à soumettre leurs projets d’infrastructures dans le cadre de l’entente fédérale-provinciale.

Les questions autochtones constituent une des grandes priorités du Ministère et visent deux champs d’action, soit le développement de la création artistique et le respect de l’authenticité.

Divulgation des résultats d’une enquête du gouvernement du Canada sur les établissements du patrimoine 2015.

   

À surveiller :

  • Étude majeure sur la situation des musées au Canada pilotée par les députés afin de mieux saisir les enjeux auxquels sont confrontés les musées locaux et les plus petits musées. N’hésitez pas à mobiliser et sensibiliser les députés fédéraux de vos régions respectives.
  • Une importante consultation sera amorcée par le Conseil des arts du Canada. Un nouveau plan stratégique a été diffusé le 26 avril dernier. S’ajoute à ce plan, une réflexion sur la transition numérique dans le secteur des arts qui sera lancée prochainement.

  

Le conseil d’administration de la SMQ

 

Infolettre Espace professionnel