Vous êtes ici : Espace professionnel » Études et statistiques » Études et enquêtes » Provenance des visiteurs des 100 institutions muséales les plus fréquentées en été - PDF

Provenance des visiteurs des 100 institutions muséales les plus fréquentées en été - PDF

ROUTHIER, Christine. « Provenance des visiteurs des 100 institutions muséales les plus fréquentées en été », Optique culture, no 50. Québec : Institut de la statistique du Québec, Observatoire de la culture et des communications du Québec, juin 2016. 12 pages. [En ligne ] ISBN : 1925-4202

L’Observatoire de la culture et des communications (OCCQ) de l’Institut de la statistique du Québec a publié le 16 juin 2016 un bulletin Optique culture portant sur la provenance des visiteurs des 100 institutions muséales les plus fréquentées en été. Ce bulletin présente les résultats d’une enquête statistique réalisée durant la saison estivale 2015, pour le compte de la Société des musées du Québec (SMQ), avec la collaboration et le soutien financier du ministère du Tourisme.

D’entrée de jeu, il faut souligner que les résultats de l’enquête ne peuvent pas s’appliquer à l’ensemble des institutions muséales du Québec. Ceux-ci portent uniquement sur les 100 institutions muséales du Québec qui enregistrent, en juillet et août, le plus grand nombre d’entrées intra-muros. Néanmoins, il est intéressant de constater que ce groupe représente, selon les statistiques de l’enquête permanente de fréquentation des institutions muséales de l’OCCQ, un très grand nombre d’entrées : 4 millions au total en juillet et août, soit 89 % de la fréquentation du réseau muséal québécois durant cette période.

L’enquête nous révèle que pour l’ensemble des 100 institutions muséales les plus fréquentées du Québec, les visiteurs locaux (provenant de 40 km ou moins de l’institution muséale) représentent au moins 23 % de la clientèle, les excursionnistes et touristes venus d’ailleurs au Québec, au moins 27 %, et les visiteurs hors Québec, au moins 20 %. Pour environ 30 % des visiteurs, la provenance n’a pas pu être identifiée. Les résultats offrent donc des estimations statistiques (avec un minimum de pourcentage puisque 31,3 % des entrées ne sont pas classées dans les catégories de provenance) et des possibilités limitées en ce qui concerne leur interprétation. Quoi qu’il en soit, sous l’angle de l’achalandage touristique, on constate que les excursionnistes et les touristes représentent près de la moitié (47 %) de la fréquentation muséale en juillet et août, ce qui semble à première vue substantiel, selon l’OCCQ, sachant que nous ignorons la provenance du tiers des entrées.

Par ailleurs, les données fournies à l’OCCQ par les 21 institutions muséales de Montréal participant à l’enquête avaient les caractéristiques requises pour produire des estimations statistiques de qualité suffisante pour être diffusées, contrairement aux autres régions. Ces 21 institutions représentent un nombre d’entrées important, soit 1,6 million en juillet-août, ce qui correspond à 97,2 % de la fréquentation de l’ensemble des institutions muséales situées sur ce territoire. De ce nombre, au moins 28 % sont des visiteurs venus de l’extérieur du Québec.

La SMQ et l’OCCQ souhaitent refaire l’enquête dans quelques années et espèrent que les conditions seront réunies pour augmenter le taux de participation des institutions muséales et que celles-ci disposent des ressources requises pour sonder la totalité de leur clientèle, incluant notamment tous les visiteurs non payants.

Infolettre Espace professionnel