Vous êtes ici : Espace professionnel » Salle de presse » Communiqués de presse » La Société des musées du Québec décerne ses Prix Excellence 2013

La Société des musées du Québec décerne ses Prix Excellence 2013

Beaupré, le 10 octobre 2013 –

À l’occasion de son congrès annuel et colloque Expositions : anatomie du succès, la Société des musées du Québec (SMQ) a procédé, le mercredi 9 octobre dernier, à la remise des Prix 2013. Les Prix de la SMQ visent à reconnaître, stimuler et récompenser l'excellence de la pratique muséale au Québec. Ils mettent à l'honneur des réalisations qui ont contribué, de façon significative, à l'avancement de la muséologie québécoise.

Le président des Prix 2013, Jean-Marc Blais, directeur général du Musée canadien des civilisations, a souligné la qualité des candidatures soumises aux membres du jury et la grande rigueur ayant guidé l'exercice d'évaluation. Il a aussi salué les institutions et personnalités en lice au cours d'une soirée de remise des Prix chaleureuse et festive, où les lauréats ont été mis à l'honneur, grâce notamment à une présentation multimédia qui faisait appel aux talents des firmes Idées au cube et Techni-logique.

La SMQ a décerné sept prix dans les catégories suivantes :

  • Prix Carrière : Francine Lelièvre
  • Prix Excellence
    • Groupe institutionnel 1 : Planétarium Rio Tinto Alcan, Espace pour la vie 
    • Groupe institutionnel 2 : Repositionnement de l'offre muséale du Musée du Fjord
    • Groupe institutionnel 3 : Création d'un musée et mise en valeur d'un site archéologique, Maison Nivard-De Saint-Dizier, musée et site archéologique
  • Prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec : Le dernier voyage, Site historique maritime de la Pointe-au-Père et Idées au cube
  • Prix Publication : Les Plasticiens et les années 1950/60, Musée national des beaux-arts du Québec
  • Prix Relève : Marie-Josée Lemaire-Caplette

Une oeuvre de BGL

Chaque année, les lauréats reçoivent une oeuvre originale réalisée par un ou des artistes de la région qui accueille le congrès de la SMQ. Pour l’édition 2013, la conception et la réalisation des oeuvres ont été confiées au collectif BGL, qui jouit d'une solide réputation grâce à des productions considérées parmi les plus perspicaces et les plus stimulantes de l'art actuel du Québec. BGL a été invité par un nombre impressionnant d'institutions à présenter des installations qui proposent d'investiguer notre relation avec la nature et la société de consommation. Plusieurs font partie aujourd'hui de collections privées et publiques.

Vous trouverez ci-après la présentation détaillée des personnes lauréates et des projets primés.

Présentation des prix SMQ 2013

Prix carrière : Francine Lelievre

Le Prix Carrière 2013 de la SMQ a été décerné à Francine Lelièvre pour l'ampleur de son cheminement de carrière et pour sa contribution exemplaire à la muséologie québécoise. Personne passionnée et déterminée, elle a su mettre sa vision de la muséologie au service de grands projets et leur assurer un impact national et international. Sa volonté d'aller toujours de l'avant a contribué à établir la notoriété et la réputation de l'institution qu'elle dirige aujourd'hui, Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.

Les réalisations de la lauréate sont nombreuses et débutent à Parcs Canada où elle travaille à la conservation et la mise en valeur de lieux historiques. Ses compétences et son efficacité lui valent en 1982 d'être nommée chef des services d'interprétation, d'animation et de mise en valeur pour les sites du Québec. De 1986 à 1987, elle est directrice des expositions au Musée de la civilisation et réalise sept expositions temporaires, avant de fonder, en 1987, sa propre entreprise.

En 1989, Mme Lelièvre travaille déjà à la création du musée Pointe-à-Callière, une institution majeure dont l'ouverture s'inscrira dans le cadre du 350e anniversaire de fondation de Montréal. Elle dirige alors une équipe qui doit définir le concept, l'approche, les thématiques et les premières expositions du musée. De plus, elle coordonne un programme architectural unique comportant la construction d'un bâtiment neuf érigé sur des vestiges archéologiques ainsi que la restauration d'un bâtiment historique. Elle embrasse tout et tout s'embrase! Au terme de ce chantier, de directrice de projet, elle devient directrice générale d'une institution où elle ne cesse depuis d'élaborer des projets qui contribuent à son expansion et à son rayonnement.

Au fil des ans, Francine Lelièvre a su tisser d'importants réseaux et les mettre à profit pour l'organisation d'événements ou la production d'expositions d'envergure nécessitant la confiance de plusieurs grands musées internationaux. Convaincue de l'importance de faire front commun pour l'avancement et la réalisation de projets en muséologie, elle initie ou contribue à la création de nombreuses structures ou regroupements sectoriels, pour Montréal, pour son rayonnement et son attractivité. Ses champs d'expertise sont vastes. Ceux-ci vont de la gestion de projet et d'équipements culturels, à la mise en oeuvre de grands chantiers de recherche, à la conservation in situ de sites majeurs du patrimoine québécois, à la réalisation d'expositions d'envergure, marquées souvent par l'innovation et l'utilisation des technologies appliquées à la muséographie. Plusieurs prix et distinctions jalonnent son impressionnant parcours professionnel, et sous sa direction, les équipes du musée et leurs productions récoltent plus de 80 distinctions, dont 15 à l'international.

Prix excellence - groupe institutionnel 1 : Planétarium Rio Tinto Alcan, Espace pour la vie

Le lauréat ou la lauréate d’un Prix Excellence est une personne, un groupe ou une institution dont le projet muséal dépasse les standards établis et se distingue de par la qualité des productions présentées au cours de l’année. Dans le groupe institutionnel 1, les membres du jury ont porté leur choix sur un projet infiniment grand, qui célèbre l'immensité en même temps que l'infime détail qui relie toutes choses. Fascinant tant par la forme que par le large spectre qu'il cherche à interpréter, ce projet s’inscrit dans une volonté concertée de regroupement et de consolidation que constitue l'inauguration du Planétarium Rio Tinto Alcan au sein du complexe Espace pour la vie.

Le jury a été grandement impressionné par la qualité de la proposition architecturale du projet, qui allie force et distinction, dans un environnement qui a historiquement contribué au patrimoine architectural de Montréal. Si l'effet du complexe muséal est spectaculaire et sert un concept novateur, l'intégration de technologies favorisant les énergies renouvelables et le développement durable l'est tout autant.

En 2013, c’est avec éclat que ce nouveau pavillon scientifique est inauguré, permettant une mise à niveau des installations et un renouvellement des contenus et des approches. Conçu pour favoriser une expérience de visite originale, il se démarque en proposant deux théâtres répondant chacun à des vocations différentes. L'un propose une expérience immersive à caractère scientifique et l'autre, une expérience sensorielle de l'immensité. L'important programme scientifique en amont de ce projet est à souligner, tout comme la volonté de combiner l'art, la science et l'émotion. Le jury a également apprécié la campagne de lancement qui a su attirer l'attention des publics et des médias. C'est donc pour la qualité de cette réalisation, pour la réussite architecturale du projet et sa connexion aux enjeux liés au développement durable, pour la pertinence du programme scientifique et la congruence d'une opération de redéploiement qui permet de regrouper des équipements autour d'un important pôle scientifique, muséal et touristique que le jury a choisi de remettre ce prix à Espace pour la vie pour la création du Planétarium Rio Tinto Alcan.

Prix excellence - groupe institutionnel 2 : Repositionnement de l'offre du Musée du fjord

Pour le groupe institutionnel 2, les membres du jury récompensent les efforts de développement et les réalisations récentes du Musée du Fjord, qui ont culminé avec l'achèvement d'une stratégie de repositionnement majeur. De manière stratégique, le Musée du Fjord a su se réinventer, mobiliser son milieu et ses partenaires, réaffirmer son mandat, asseoir sa réputation, élargir la portée et le déploiement de ses moyens d'interprétation tout en conservant ses ressources.

Depuis 2010, dans un contexte changeant, le musée du Fjord a travaillé à la mise en œuvre de son repositionnement, en s'appuyant sur un ancrage local et sur la science comme révélateur de ses grandes thématiques. Un des défis importants consistait alors à actualiser l'offre culturelle et touristique du Musée en saisissant l'occasion que représentait l'implantation d'un port d'escale accueillant des milliers de croisiéristes internationaux.

En 2012, deux nouvelles expositions permanentes voient le jour au musée, en plus d'un espace de découverte, d'un spectacle multimédia immersif et d'améliorations locatives, lui permettant d'offrir une expérience muséale dynamique, à la fine pointe de la muséologie contemporaine. Pour répondre aux besoins des clientèles touristiques, les programmes multilingues des expositions et les approches communicationnelles ont été développés, ainsi que la formation du personnel d'accueil et d'animation. En proposant des contenus riches et rigoureux, en choisissant des technologies d'avant-garde, le musée se renouvelle et s'ouvre à une nouvelle clientèle. Pour l'exemplarité d'une démarche qui permet de consolider les paramètres fondamentaux d'une l'institution en prenant le parti de devenir lieu de connaissance et de partage, tout autant qu'agent dynamique de changement, le jury attribue ce prix au Musée du Fjord.

Prix excellence - groupe institutionnel 3 : Maison Nivard-De Saint-Dizier, musée et site archéologique

Dans le groupe institutionnel 3, les membres du jury ont été impressionnés par l'ensemble que constitue la création d'une nouvelle institution et la mise en valeur d'un site exceptionnel, la Maison Nivard-De Saint-Dizier, musée et site archéologique. Composés d'une maison tricentenaire restaurée et d'un environnement extérieur qui s'avère être le plus grand site archéologique préhistorique connu de l'Ile de Montréal, le projet lauréat est aujourd'hui, avec raison, une grande source de fierté pour les résidents du secteur.

Dans la maison, construite en 1710, prend place une exposition permanente destinée à l'analyse et à la compréhension des lieux. Elle regroupe trois champs disciplinaires que sont l'histoire, l'archéologie et l'architecture, et se déploie autour de trois spécialistes, invités à livrer leur vision et leur compréhension des lieux. L'environnement extérieur a été entièrement réaménagé afin de contribuer à l'interprétation historique et préhistorique du site.

Le jury a bien mesuré la cohérence de la démarche qui a mené à la création de la Maison Nivard-De Saint-Dizier. En effet, si le concept d'interprétation présente le bâtiment aux visiteurs comme un artéfact où est mis en valeur l'ensemble des composantes architecturales, il développe également différentes stratégies pour communiquer et faire état des recherches des trois experts liés au projet. L'importance de ce travail de recherche et la manière d'en rendre compte s'avèrent essentielles et en parfaite concordance, tout comme le rôle crucial des autorités municipales pour la concrétisation de ce projet. Le soin apporté à l'aménagement du site est aussi à souligner, prenant le parti d'y concevoir une oeuvre paysagère d'interprétation marquée par l'usage traditionnel associé au lieu. Le jury a été sensible à l'approche conceptuelle novatrice du projet ainsi qu'aux moyens communicationnels déployés pour le faire connaître. Enfin, le respect des limites budgétaires fixées et la perspective des projets de recherche et d'animation à venir justifient ce coup de chapeau.

Prix Audio visuel et multimédia Télé-Québec : Le dernier voyage, Site historique maritime de la Pointe-au-Père et Idées au cube

Le Prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec récompense une production audiovisuelle ou multimédia conçue dans un contexte muséal, qui peut prendre la forme d'un film, vidéo, spectacle multimédia, borne comprenant des jeux interactifs, cédérom, DVD, site Internet, exposition virtuelle.

Pour le Prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec, les membres du jury ont porté leur choix sur une réalisation proposant un impressionnant voyage et une aventure hors du commun. La production Le dernier voyage réalisée par le Site historique maritime de la Pointe-au-Père et Idées au cube se démarque par son traitement novateur de l'histoire, par la richesse de ses contenus et par une réalisation technique exceptionnelle.

Le jury a été séduit par la qualité du projet, mené avec intelligence et sensibilité, et par la réussite des propositions muséographiques. Le souci du détail apporté à la recherche et à la scénarisation du projet a été jugé de haut niveau, tout comme le foisonnement d'une somme d'informations fort bien utilisée et livrée avec force d'évocation.

Le dernier voyage constitue un exemple éloquent d’innovation et de rigueur, unissant l’expertise interne du musée et celle d’une firme québécoise reconnue pour la qualité de ses réalisations. Le spectacle multimédia propose de découvrir une époque et de vivre une expérience émouvante et unique, reconstituant l'histoire de l'Empress of Ireland. Les membres du jury ont grandement apprécié les qualités technologiques du projet et le fait qu’elles soient toujours mises au service de contenus judicieusement présentés et racontés. Ici, le fond et la forme s’interpellent finement, l'un au service de l'autre, de manière exemplaire.

Prix publication : Les Plasticiens et les années 1950/60, Musée national des beaux-arts du Québec

Chaque année, la Société des musées québécois réitère l’importance qu’elle accorde à l’imprimé comme mode de communication majeur dans les musées. Pour ce faire, elle décerne un prix pour une publication dont la qualité dépasse, tant par le fond que par la forme, les standards établis.

Le Prix Publication récompense cette année un ouvrage qui contribue de manière significative et importante à l'avancement des connaissances liées à un courant pictural québécois, un ouvrage de référence qui permet de renouveler notre compréhension d'une étape marquante de l'histoire de la peinture contemporaine au Québec, Les Plasticiens et les années 1950/60.

Les textes des commissaires et des auteurs invités adoptent une perspective synthétique, évolutive et comparative, analysant notamment l'originalité intrinsèque du mouvement et son importance historique. Abondamment illustrée, la facture de la publication laisse la part belle à une sélection d'oeuvres particulièrement représentatives. La maquette, réalisée par Paquebot design est conçue en fonction de l'esthétique du sujet, faisant résonner le fond et la forme. Parmi les singularités de cette édition, le jury a noté l'intérêt d'une chronologie, de notes biographiques fouillées et d'une bibliographie qui offrent de nouveaux outils pour les étudiants et les chercheurs. Il a également signalé la diffusion d'une version anglaise de l'ouvrage, qui permet de faire connaître les oeuvres des artistes associées à ce courant, notamment par le biais d'une collaboration avec un partenaire ontarien.

Pour l'apport important à l'avancement des connaissances en art contemporain québécois, pour les choix éditoriaux et graphiques, pour l'éclairage permettant une relecture du mouvement plasticien, le jury a décerné le Prix Publication 2013, au Musée national des beaux-arts du Québec, soulignant ainsi l'excellence de l’ouvrage Les Plasticiens et les années 1950/60.

Prix relève : Marie-Josée Lemaire-Caplette

La Société des musées québécois accorde beaucoup d'importance à la relève en muséologie. C'est pourquoi, chaque année, elle décerne un prix à une personne qui démontre d'exceptionnelles aptitudes dans sa pratique professionnelle.

Impressionné par le niveau d'expertise et la richesse du parcours de la lauréate, les membres du jury ont décerné le Prix relève 2013 à Marie-Josée Lemaire-Caplette. Détentrice d'une double formation en communications et en muséologie, la lauréate cumule sept années d'expérience dans le secteur muséal et défend déjà une vision, des principes et des valeurs. Son esprit d'initiative et ses multiples talents sont mis au service d'une compréhension éclairée des enjeux contemporains et du contexte dans lequel évoluent les institutions muséales.

La lauréate excelle tant dans les tâches de communications que de gestion de projet, et pour elle, ces deux dimensions se complètent, voire s'enrichissent. En 2010, le mandat de redéfinir l'identité visuelle et les outils communicationnels de l'Écomusée du fier monde lui est confié, ce qui lui permet de traduire efficacement les intentions d'un positionnement global, ainsi que les valeurs liées à l'institution. Le résultat, dynamique et actuel, reflète le caractère spécifique du musée et marque dorénavant les plans de communications de toutes les activités de l'institution, contribuant à augmenter sa visibilité.

Inventive et consciencieuse, elle coordonne la mise à jour de l'exposition permanente du musée, toujours en concordance avec l'exercice de positionnement stratégique. Pour l'occasion, et dans un contexte où elle devait « muséographier » le concept de musée citoyen, elle apporte des propositions originales et orchestre efficacement les différentes étapes du projet. Par la suite, elle se confronte aux défis d'une muséologie participative, défis qu'elle relève haut la main et qui impliquent des démarches consultatives, des budgets et des échéanciers serrés, des collectes de contenus auprès de différents groupes, la gestion d'équipes hétérogènes, etc. Parmi ces projets, Habiter la ville durable et Élan de vie, constituent deux exemples convaincants. Marie-Josée Lemaire-Caplette rassemble plusieurs qualités de ce que l'on espère d'une relève dans le milieu muséal : polyvalence, énergie et efficacité dans la réalisation de projets très concrets. Son engagement et son adhésion aux valeurs institutionnelles du musée où elle s'est impliquée, l'Écomusée du fier monde, dont l'approche citoyenne est remarquable, font d'elle une alliée formidable.

– 30 –

Nous joindre

514 987-3264, poste 2508
courriel