Vous êtes ici : Espace professionnel » Actualités » COVID-19 : Ses impacts sur les institutions muséales selon les résultats d’un sondage effectué par la SMQ

COVID-19 : Ses impacts sur les institutions muséales selon les résultats d’un sondage effectué par la SMQ

Nouvelles de la SMQ / 10 novembre 2020

Du 14 au 29 octobre 2020, la SMQ a mené auprès de ses membres institutionnels une enquête sur les impacts de la pandémie tant sur le plan financier que sur les ressources humaines et la fréquentation estivale. Envoyé à ses 262 membres institutionnels, ce sondage en ligne a connu un taux de réponse de 46 %. En outre, les 120 réponses recueillies assurent au sondage une bonne représentativité territoriale en plus de couvrir des musées de toutes tailles et de tous types.

Près des deux tiers (62,5 %) des répondants reçoivent un soutien au fonctionnement de la part du ministère de la Culture et des communications (MCC) et 15,8 % d’une autre entité. Parmi les 21,7 % non soutenus au fonctionnement, près de la moitié sont demeurés fermés au cours de l’été 2020.

Impacts sur les ressources financières

Le sondage révèle que les 120 répondants cumulent des budgets d’exploitation annuels de plus de 185 M$ et que leurs pertes confirmées entre le 1er avril et le 30 septembre s’élèvent à plus de 34 M$. De ce montant, les pertes liées aux revenus de billetterie représentent 60 % (20,4 M$) et les autres revenus autonomes, soit ceux associés aux boutiques, aux locations, aux événements de toutes natures, représentent 40 % (13,8 M$).

Par ailleurs, les musées ont dépensé plus de 2,2 M$ pour mettre en place les mesures sanitaires nécessaires pour se conformer aux directives de la santé publique en contexte de pandémie de COVID-19.

Impacts sur les ressources humaines

Au chapitre des ressources humaines, les résultats confirment la perte de 535 emplois dans les 120 musées répondants, ce qui constitue une baisse de 43 % par rapport à 2019.

Au-delà des chiffres, les commentaires recueillis montrent l’inquiétude ressentie par plusieurs gestionnaires concernant les licenciements et la perte d’expertise que cela entraine dans le milieu, au même titre que la démotivation de certaines ressources salariées et bénévoles dont la contribution demeure essentielle.

Impacts sur l’achalandage pendant la période estivale

Par rapport à la même période en 2019, soit de juillet à septembre, on dénombre 1,4 M visiteurs en moins dans les 120 institutions muséales répondantes. Si 16 musées situés à l’extérieur des centres urbains ont connu une hausse de fréquentation, notamment grâce aux forfaits et aux touristes intra-Québec, 33 ont subi une baisse de plus de 70 % par rapport à 2019.

Parmi les principales inquiétudes soulevées dans le sondage se trouve la perte des groupes, scolaires et autres, ainsi que l’absence des touristes internationaux. Pour certains, c’est tout leur modèle d’affaires, largement basé sur la présence de dits groupes, qu’il faut revoir.

En somme, les multiples pertes liées à la pandémie dans le secteur muséal sont considérées comme dramatiques non seulement pour l’accomplissement de la mission, à court et moyen terme, mais aussi pour le développement des musées du Québec.

Pour consulter les résultats du sondage d'octobre

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel

Agenda