Vous êtes ici : Espace professionnel » Actualités » Politique muséale : une consultation probante

Politique muséale : une consultation probante

Montréal, le 21 décembre 1999 –

La Société des musées québécois a suivi avec beaucoup d'intérêt la tournée de consultation qu'a mené, du 9 au 16 décembre, le ministère de la Culture et des Communications pour valider, auprès du milieu muséal, les orientations de sa future politique en matière muséale. On se rappellera que la Ministre, madame Agnès Maltais, avait déposé son projet de politique muséale lors du congrès de la SMQ, en septembre dernier, annonçant les axes de son action ministérielle, soit: Les citoyens d'abord; Cap sur l'expertise; Le musée dans la communauté; La force du réseau; L'ouverture sur le monde.

Tant à Matane qu'à Québec, Montréal et Rouyn-Noranda, villes où se sont tenues des rencontres de consultation, l'unanimité s'est faite quant à la pertinence de ces orientations. Mais force est d'admettre que ces rencontres ont aussi été l'occasion de vérifier auprès des responsables des institutions muséales à quel point il est urgent d'intervenir. Sous-financement, essoufflement des travailleurs de ce secteur, partenariats difficiles à maintenir, craintes pour la préservation et la restauration du patrimoine ont été des thèmes récurrents à chacune des rencontres. Il va de soi que les besoins ne sont pas les mêmes à Paspébiac ou à Montréal et que les mesures de consolidation devront différer selon les besoins, mais la fragilité du réseau muséal a été une fois de plus mise en évidence et ce, où que se situent les institutions.

Est-il normal, en effet, que la crise à Emploi Québec ait eu des incidences aussi graves sur les emplois dans les musées? Certes, ce réseau a une responsabilité sociétale et doit aussi participer à l'intégration de travailleurs sur le marché, mais il est inconcevable qu'une grande partie de la main-d'oeuvre qui devrait être spécialisée soit tributaire de programmes ponctuels de création d'emplois, fragilisant la stabilité des musées. Le travail saisonnier et la précarité d'emploi sont, malheureusement, le lot de la majorité des musées.

Et que dire des effets catastrophiques du boycottage du milieu scolaire sur le taux de fréquentation des musées. On réalise ainsi à quel point les musées québécois sont fragilisés par tout aléa pénalisant leurs déjà trop maigres sources de financement. La seule idée de transformer un musée en casino, comble du ridicule, corrobore malheureusement cette fragilité.

Or, parmi les réseaux culturels du Québec, le réseau des musées est celui qui couvre le mieux l'ensemble du territoire. Il n'y a pas de région où l'on ne retrouve un musée, un centre d'exposition ou un site historique. Et qui plus est, ces lieux sont dans la majorité des cas, spécifiques et représentatifs de leur milieu. On ne saurait déplacer le Musée minéralogique et minier de Thetford-Mines à Bonaventure, comme le Musée d'histoire et d'archéologie de Pointe-à-Callière a son sens parce qu'il est là où il se doit d'être.

Ces musées sont aussi des agents économiques de première importance. Que dire de leur impact sur le tourisme, sur les économies locales, sur leur réinvestissement aux différents paliers de gouvernement? Il y a là un ensemble d'institutions qui peuvent participer à l'essor de toute la société. Il est cependant urgent de faire en sorte que ces lieux soient reconnus et soutenus pour ce qu'ils sont, lieux éducatifs, lieux culturels, lieux de production de sens, moteurs de l'économie, créateurs d'emplois, centres de diffusion des savoirs et gardiens de notre mémoire collective.

Dans bien des sociétés, il est impensable de se priver de ce formidable potentiel; pour la Société des musées québécois, il est à souhaiter que l'on reconnaisse enfin l'apport des musées pour ce qu'ils sont, un service essentiel au devenir de notre société.

La Société des musées québécois est un organisme à but non lucratif qui regroupe les institutions muséales et les professionnels de la muséologie. Elle agit comme leur porte-parole pour défendre leurs intérêts, promouvoir l'importance de leur rôle et l'excellence de leurs pratiques.

Nous vous invitons à consulter le cyber-reportage sur la tournée de consultation.

– 30 –

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel