Vous êtes ici : Espace professionnel » Actualités » Claude Benoit reçoit le Prix Carrière 2018 de la SMQ

Claude Benoit reçoit le Prix Carrière 2018 de la SMQ

Prix / 9 octobre 2018
Prix Carrière - Claude Benoît, Photo : Marion Desjardins © SMQ

Modèle par excellence de réussite au féminin, la lauréate du Prix Carrière cette année a largement contribué à l’éclosion et au développement d’une muséologie scientifique ainsi qu’à sa reconnaissance comme élément moteur d’une société du savoir. Formée en biologie et en éducation, elle s’est tout naturellement tournée vers la vulgarisation scientifique, les musées et leur fonction éducative intrinsèque en plaçant toujours les publics au cœur de ses préoccupations.

Après un passage remarqué auprès du Mouvement éducatif Les Débrouillards, elle réalise, en 1984, H20, une grande exposition à caractère scientifique misant sur l’interactivité et l’animation : une première au Québec! De 1987 à 1995, la lauréate conçoit, à chaque été, une Expotec différente dont la première porte sur les hologrammes.

Avec l’entreprise qu’elle fonde en 1990, elle décroche des contrats majeurs alors que la muséologie scientifique vit une période d’ébullition sans précédent. Elle est de tous les grands projets : mise en œuvre du Biodôme, du Cosmodôme, de la Biosphère, sans oublier les expositions permanentes du Jardin botanique de Montréal et la création de l’Insectarium.

En 1994, c’est au tour du Musée McCord de la recruter pour assurer un repositionnement salvateur et revoir son modèle d’affaires. Outre le succès retentissent d’expositions résolument axée vers un large public – pensons à Tout est hockey, Marguerite Volant ou Caricatures Aislin/Chapleau – le musée amorce un vaste processus de numérisation et de diffusion de ses imposantes collections, devenant ainsi un modèle ici et à l’étranger. Le Musée McCord est alors reconnu comme un chef de file pour la présence muséale dans l’Internet de l’époque.

Point culminant de sa carrière : elle prend les rênes du Centre des sciences de Montréal de 2000 à 2013 en plus de présider la Société du Vieux-Port de Montréal. Sous sa gouverne, ceux-ci connaissent un formidable essor qui les propulse à l’avant-plan tant pour l’offre muséale que pour la multiplication d’alliances stratégiques, notamment en matière de financement pérenne. Pas moins de douze expositions réalisées par le Centre des sciences de Montréal sous sa direction ont récolté des prix d’excellence québécois et canadiens. Saluée pour son audace et sa gestion innovante, elle est invitée à partager ses méthodes créatives de développement et de gestion d’entreprises culturelles.

Également active au sein de nombreuses organisations, elle siège à plusieurs conseils d’administration, dont celui de la SMQ. À ce titre, elle participe, à la fin des années 1990, à des moments névralgiques comme une révision en profondeur de sa gouvernance ou la contribution de la SMQ à la politique muséale du Québec. 

Enfin, on ne peut passer sous silence les prestigieuses distinctions qui parsèment sa carrière. Trop nombreuses pour toutes les nommer, mentionnons la médaille du jubilé de diamant de la Reine en 2013, le Diplôme d’honneur de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal en 2009, l’Ordre du Canada en 2004, sans oublier sa nomination comme personnalité de la semaine La Presse / Radio-Canada à deux reprises en 2010 et en l’an 2000.

Ainsi, en sa qualité de visionnaire animée par un dynamisme extraordinaire et de mentor reconnue et inspirante, pour son immense contribution à l’excellence en muséologie et en vulgarisation scientifique, pour un parcours exceptionnel et le leadership incontestable empreint d’humanisme dont elle fait preuve, la Société des musées du Québec décerne le Prix Carrière 2018 à Mme Claude Benoit.

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel