Vous êtes ici : Espace professionnel » Salle de presse » Communiqués de presse » Les Prix de la Société des musées québécois 2007

Les Prix de la Société des musées québécois 2007

Montréal, le 12 octobre 2007 –

Le 3 octobre dernier, la Société des musées québécois (SMQ) a procédé à la remise de ses Prix lors de son congrès annuel placé sous le thème « Présence des technologies dans l’espace musée ». La cérémonie a honoré des membres de la SMQ dont les initiatives ont contribué de façon singulière à l'avancement de la muséologie québécoise. Ainsi, les Prix Carrière, Excellence, Audiovisuel et multimédia Télé-Québec, Publication et Relève visent à reconnaître, stimuler et récompenser l'excellence de la pratique muséale au Québec.

Prix Carrière
Le jury a décerné le Prix Carrière à la directrice générale du Musée de la civilisation, Mme Claire Simard. Muséologue chevronnée, engagée dans la voie de l’excellence et prônant des valeurs de partage avec la communauté muséale, son parcours professionnel est consacré aux champs de la culture, des communications et de l’administration, ayant au fil des ans occupé diverses fonctions au ministère des Affaires culturelles du Québec. Invitée dès 1987 à faire partie de l’équipe de direction du Musée de la civilisation, elle a participé à la définition du concept ainsi qu’à la création de cette institution nationale. Depuis, elle a contribué à son développement et à son rayonnement, d’abord comme directrice des expositions temporaires et permanentes, puis comme directrice de la diffusion et de l’éducation et directrice de la conservation et de la diffusion. Depuis mai 2001, elle en assume la direction générale. Au cours de ses nombreux mandats, elle a réussi à imposer une vision originale et à développer de nouvelles approches qui font œuvre d’exemplarité ici et un peu partout dans le monde.

Prix Excellence
Cette année, le jury a décerné deux prix dans la catégorie Excellence.

Dans le groupe institutionnel 1, le Prix Excellence a été décerné à Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal pour son exposition JAPON. À la fois magnifique et largement documentée, cette exposition a donné accès à des trésors nationaux n’ayant jamais quitté le sol nippon. La venue au Québec d’une collection aussi exceptionnelle témoigne d’un esprit d’initiative et d’audace porté à la fois par la directrice générale et son équipe. Convaincre un musée de la stature du Musée national de Tokyo et dix autres institutions muséales nippones de prêter des objets aussi rares que précieux, faisant partie de leur propre exposition permanente, démontre aussi le sérieux de la réputation du musée récipiendaire. Le défi était immense, l’équipe de réalisation l’a relevé avec brio.

Dans le groupe institutionnel 3, le Prix Excellence a été remis au Musée amérindien de Mashteuiatsh pour l’exposition permanente L’esprit du PEKUAKAMIULNU. Les membres du jury ont voulu souligner le caractère exceptionnel de ce projet muséal. Ils ont été touchés tant par la démarche communautaire que par la création elle-même de cette nouvelle exposition. Conçue dans le but de représenter la communauté ilnue de Mashteuiatsh, d’expliquer son origine et d’ouvrir une fenêtre sur son avenir, elle est le reflet d’une perception nouvelle pour ce musée, soit celle de se considérer comme un acteur de développement local en lien avec sa communauté. Plus de cent cinquante membres de cette communauté ont participé au projet dont de nombreux artistes et artisans ayant créé des œuvres pour l’occasion.

Prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec
Le Musée maritime du Québec et le Musée naval de Québec sont les récipiendaires du Prix Audiovisuel et multimédia Télé-Québec pour l’exposition virtuelle Pirates ou corsaires? À l’abordage sur le Saint-Laurent. Les membres du jury ont remarqué la qualité du projet réalisé par deux institutions muséales qui ont su voguer ensemble sur la vague déferlante des productions virtuelles. Le résultat dépasse les standards habituels. S’adressant à un public de jeunes de 10 à 14 ans, l’exposition virtuelle s’insère dans une démarche pédagogique et propose une nouvelle lecture de l’histoire canadienne en faisant découvrir le rôle de premier plan joué par les corsaires à l’intérieur des grands conflits qui ont forgé le pays. Avec ses contenus étoffés, sa navigation facile, son infographie de grande qualité, son scénario original et ses activités interactives, l’exposition virtuelle a conquis le cœur des membres du jury.

Prix Publication
Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal a reçu le Prix Publication pour Les Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs, qui a su relever le défi de s’adresser au grand public tout en livrant un contenu scientifique, historique et archéologique de grande qualité. Cette publication intéresse tout autant les non-initiés que les spécialistes et les communautés amérindiennes. Abondamment illustré, cet ouvrage raconte de façon dynamique comment vivaient les premiers horticulteurs et pose la question de leurs origines. Il lève aussi en partie le voile, sous forme d’hypothèses de plus en plus avérées, sur la nature de la disparition de la population iroquoienne du Saint-Laurent. La publication de cet ouvrage constitue une réussite également sur le plan de la diffusion, grâce à l’association qu’a su créer le musée avec les Éditions de l’Homme.

Prix Relève
Le Prix Relève revient cette année à Sophie Banville, directrice du Centre d’exposition de Val-David. Détentrice d’un baccalauréat en histoire de l’art et d’une maîtrise en muséologie de l’Université de Montréal, la lauréate a pris en charge la direction du Centre d’exposition en 2004. Avec passion et talent, elle a entrepris un processus ambitieux de professionnalisation et de positionnement. En trois ans, elle a élaboré une politique d’exposition, initié des collaborations avec d’autres institutions muséales, mis sur pied un programme éducatif et d’action culturelle touchant plusieurs clientèles, tout cela avec des moyens limités. Durant la même période, la lauréate a impliqué son conseil d’administration dans l’élaboration d’un plan stratégique précisant, entre autres, la mission du Centre. Enfin, elle a su s’investir généreusement dans ses rapports avec la communauté de la région laurentienne, pour le plus grand bien de son institution.

Des œuvres de l’artiste Sylvie Laliberté
Chaque année, les lauréats reçoivent une œuvre commandée à un ou une artiste de la région qui accueille le congrès de la SMQ. La conception et la réalisation des œuvres de l’édition 2007 ont été confiées à l’artiste Sylvie Laliberté qui, de surcroît, a offert quelques chansons de son cru au public ayant assisté à la cérémonie de remise des Prix.

– 30 –

Nous joindre

514 987-3264, poste 2508
courriel