Vous êtes ici : Espace professionnel » Questions politiques » États généraux des musées : premières actions

États généraux des musées : premières actions

Questions politiques / 20 décembre 2011

À peine deux mois après la tenue du Grand Chantier des États généraux des musées du Québec, les suivis de cette vaste consultation vont bon train. Ainsi, le conseil d’administration de la Société des musées québécois (SMQ) entérinait, le 15 décembre dernier, une première analyse des 73 recommandations adoptées par les membres. Celle-ci permet déjà de dégager les grandes priorités, les entités auxquelles elles s’adressent et une première mise en séquence des travaux à mener. À cet égard, il appert, sans grande surprise, qu’une majorité, soit 63%, des recommandations nécessitent des représentations politiques soutenues.

L’ensemble des recommandations servira de trame de fond à un plan d’action quinquennal qui sera présenté aux membres, en octobre prochain, lors du congrès annuel de la SMQ. Toutefois, la SMQ s’active à travailler, dès à présent, sur les questions jugées hautement prioritaires. À cet effet, le président, Pierre Landry, formait son comité politique le 1er novembre 2011. Ce dernier est constitué des deux autres membres du comité exécutif, soit René Binette et Carole Bellerose auxquels se joignent Michel Perron et Linda Lapointe, respectivement directeur général et directrice des communications de la SMQ. Le comité politique participera aux travaux du comité conjoint SMQ/MCCCF. Une première rencontre a déjà eu lieu le 12 décembre dernier. La reprise des travaux est de bon augure puisque les deux parties conviennent maintenant de revoir en priorité le modèle de financement des institutions muséales ainsi que l’enveloppe s’y rattachant. À ce nouveau programme, qui devrait aider plus d’institutions et de manière plus substantielle, se grefferont les modalités d’une évaluation nationale et de la réouverture de la reconnaissance, ainsi que de nouvelles stratégies interministérielles et de financement dans le secteur privé. Un calendrier serré de rencontres a été fixé de manière à ce que les travaux se déroulent rondement et que la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, en approuve régulièrement l’évolution.

En terminant, mentionnons que la SMQ a déjà sollicité une rencontre avec la ministre afin de lui présenter de vive voix les conclusions des États généraux et de s’assurer de sa volonté d’agir rapidement pour résoudre les problèmes urgents du milieu muséal. En ce qui concerne les représentations politiques auprès du gouvernement fédéral, la SMQ rencontrera, en début d’année 2012, l’Association des musées canadiens dans le but d’établir nos points de convergence pour les mois à venir.

La SMQ tient à remercier à nouveau tous ses membres individuels et institutionnels ainsi que les regroupements de musées et la Coalition des institutions muséales reconnues non soutenues pour leur participation exemplaire aux États généraux des musées du Québec. Notre concertation et la cohérence de nos actions ne peuvent que bien nous servir.

Nous vous invitons à consulter le vol. 30 de la revue Musées comprenant les 73 recommandations adoptées.

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel

Agenda