Vous êtes ici : Espace professionnel » Questions politiques » Fermeture de la Conférence canadienne des arts : une grande inquiétude pour le milieu culturel

Fermeture de la Conférence canadienne des arts : une grande inquiétude pour le milieu culturel

Questions politiques / 30 octobre 2012

C’est avec consternation que la Société des musées québécois (SMQ) a appris la fermeture immédiate de la Conférence canadienne des arts (CCA), et ce, malgré le rôle unique et essentiel qu’elle a joué pendant ses 67 ans d’existence.

Organisme de liaison entre les acteurs du milieu culturel canadien, la CCA jouissait d’une excellente réputation acquise par ses analyses judicieuses et la qualité des représentations qu’elle menait auprès des autorités gouvernementales. Depuis plus d’un an, cette organisation travaillait avec énergie à survivre aux coupures imposées par le gouvernement Harper et plus précisément Patrimoine canadien. À cet égard, le conseil d’administration et le directeur général, Alain Pineau ont, encore une fois, fait preuve de détermination en tentant de revoir le fonctionnement et la formule de la CCA de manière à la rendre indépendante des subsides gouvernementaux.

Pour ce faire, l’organisme aurait eu besoin d’une période transitoire minimale de deux ans, avec le soutien de Patrimoine canadien. Or, le budget fédéral de 2012 n’a pas épargné la CCA, réduisant financièrement à six mois la période de grâce demandée, en dépit des signes très positifs reçus depuis l’amorce des démarches de restructuration qu’elle avait entreprises. Devant cet état de fait, la décision de mettre fin à ses activités s’est malheureusement imposée.

« La SMQ perd aujourd’hui un allié de taille. À plusieurs reprises, les avis de la Conférence canadienne des arts nous ont éclairés. En fait, c’est le milieu culturel québécois dans son ensemble qui trouvait par l’entremise de la CCA un lieu d’échange avec la communauté culturelle canadienne. Le travail de concertation et de mobilisation mené par son directeur, Alain Pineau, et son conseil d’administration impose un très grand respect et nous tenons sincèrement à les en remercier. Reste maintenant à espérer que, sous de meilleurs auspices, renaîtra un jour, un organisme semblable et surtout d’une telle qualité. » a souligné Michel Perron, directeur de la SMQ.

La Société des musées québécois maintient son plein appui à la Conférence canadienne des arts pour tout projet visant à relancer l’organisme.

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel

Agenda