Vous êtes ici : Espace professionnel » Questions politiques » La SMQ rencontre le ministre Mathieu Lacombe

La SMQ rencontre le ministre Mathieu Lacombe

Questions politiques / 17 mars 2023

Le 7 mars dernier, la Société des musées du Québec rencontrait le ministre de la Culture et des Communications, ministre responsable de la Jeunesse et ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Outaouais, M. Mathieu Lacombe, en compagnie de la sous-ministre, Mme Nathalie Verge, de la sous-ministre adjointe du développement culturel et du patrimoine, Mme Stéphanie Jourdain​ et du conseiller politique, M. Stefan Psenak. Pour sa part, la SMQ était représentée par son président, M. Jean-Francois Royal, sa vice-présidente, Mme Sophie Limoges, et par le directeur général, M. Stéphane Chagnon.  Cette rencontre a été l’occasion de passer en revue quelques-uns des grands défis auxquels sont confrontées aujourd’hui les institutions muséales du Québec, de formuler certaines demandes et d’échanger nos vues sur l’avenir du réseau muséal. 

Au cours de cette rencontre virtuelle, qui s’est déroulée sous le signe de la convivialité, le ministre a fait preuve d’ouverture et d’une écoute attentive, laissant une grande place aux dialogues constructifs. D’entrée de jeu, la SMQ a tenu à féliciter le ministre pour l’aide financière spéciale octroyée aux musées dans le cadre du Programme d’aide au fonctionnement des institutions muséales (PAFIM). Bien que cette aide ponctuelle atténue les impacts de la pandémie qui se font toujours sentir, la fréquentation muséale n’ayant pas retrouvé son niveau de 2019, les institutions muséales se retrouvent fragilisées et doivent désormais faire face à des enjeux de main-d’œuvre, à l’augmentation des coûts de production et de diffusion des expositions, à la hausse des honoraires d’assurance et d’audit de même qu’aux transformations numériques et aux défis environnementaux à surmonter. 

Pour que les musées demeurent concurrentiels dans un environnement en mutation rapide, la SMQ a notamment exprimé l’importance de rendre pérenne l’appel de projets pour le soutien des expositions permanentes et itinérantes. L’accès à cette mesure à chaque deux ans permettrait de renouveler l’offre muséale, de susciter l’innovation et de permettre au réseau de demeurer attractif. D’autre part, dans l’optique d’accroître l’accès des musées aux divers publics, et plus particulièrement aux clientèles défavorisées, la SMQ a exprimé l’importance de reconduire la mesure des dimanches gratuits pour les prochaines années. 

Le financement public des institutions muséales a fait l’objet des discussions et la SMQ a tenu à rappeler que la non-indexation de l’enveloppe du PAFIM durant plusieurs années et la diminution de l’aide financière du MCC pour plusieurs musées lors du PAFIM 2016-2019 engendrent encore aujourd’hui des répercussions financières qui sont exacerbées en période de forte hausse de l’inflation. L’augmentation des coûts de main-d’œuvre, de l’énergie, du transport, des matières premières, des matériaux et des fournitures exerce une pression financière sans précédent sur le secteur muséal. 

Attentif aux préoccupations et aux demandes du réseau muséal, le ministre a exprimé sa volonté de travailler de concert avec la SMQ. Le président, Jean-François Royal, n’a pas manqué de répondre positivement à cette invitation en soulignant que la SMQ peut contribuer à la structuration de nouvelles mesures et à l’élaboration de solutions innovantes. 

Par ailleurs, la difficulté pour plusieurs musées gestionnaires d’un bien patrimonial classé de disposer d’une couverture d’assurance a été soulevée lors de cette rencontre. À l’instar de plusieurs MRC, la SMQ déplore le fait que plusieurs assureurs ne sont plus enclins à assurer les bâtiments patrimoniaux sous prétexte que les coûts de reconstruction après un sinistre sont trop élevés. Sur cette question, le ministre Lacombe entend sensibiliser le Bureau d’assurance du Canada face à cet enjeu de taille. 

L’entretien d’une durée d’une heure avec le ministre a été l’occasion d’aborder les questions liées au déploiement des Espaces bleus et d’exprimer les inquiétudes de la communauté muséale. Convaincu de la pertinence et de la complémentarité des Espaces bleus avec le réseau actuel des musées, le ministre Mathieu Lacombe s’est voulu rassurant et déterminé à trouver des voies de passage, à consulter la SMQ et à demeurer à l’écoute des enjeux de notre secteur. Pour sa part, la SMQ a rappelé l’importance de soutenir le réseau muséal existant et d’investir dans le développement d’infrastructures en région en permettant, par exemple, que les musées régionaux puissent accueillir un espace, une salle ou un pavillon consacré à l’histoire, aux figures marquantes, au territoire et à l’identité de la région … un espace bleu! 

Le ministre souhaite que les jeunes puissent reconnecter avec la culture québécoise autant en ligne que dans les lieux de diffusion culturelle. À cet égard, il est impératif de se pencher sur la disponibilité et le coût du transport scolaire qui limitent les sorties culturelles et privent les élèves de découvrir la richesse et la diversité des institutions muséales. 

En écho à cet échange, la SMQ a tenu à souligner que les expositions, activités et événements produits par nos institutions muséales constituent de formidables créations, de riches produits culturels portés par des muséologues, des artisan.e.s, des artistes, des concepteurs et des conceptrices, des firmes et une panoplie de métiers de la muséologie qui font rayonner la culture québécoise ici et au-delà des frontières.

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel