Vous êtes ici : Espace professionnel » Questions politiques » Le MCC met sur pied un comité de veille sur le boycott des activités culturelles

Le MCC met sur pied un comité de veille sur le boycott des activités culturelles

Questions politiques / 21 novembre 2005

Dans le contexte où les moyens de pression utilisés par les enseignants sont maintenus et que le boycottage des activités culturelles se poursuit, le ministère de la Culture et des Communications (MCC) a mis sur pied un comité de veille qui se veut un comité de travail ad hoc pour assurer le lien avec les organismes du milieu, pour recommander et soutenir la mise en place des mesures visant à réduire l’impact du boycottage des activités culturelles sur le milieu et les artistes. Par son mandat, le MCC souhaite que le comité soit :
- un lieu d’échange et d’information sur la situation et ses impacts
- un lieu de discussion et d’élaboration des principes et paramètres devant guider l’élaboration des mesures de compensation

Sur la base de ce qui précède, les représentants gouvernementaux siégeant au comité formuleront leurs recommandations aux autorités ministérielles quant à la nature et à l’ampleur des mesures de compensation à déployer auprès des organismes et des individus touchés par le boycottage.

Le 15 novembre dernier, a eu lieu la première rencontre du comité de veille du boycottage des activités culturelles. Lors de cette rencontre, qui s’est déroulé dans les bureaux du MCC à Québec, une quinzaine de représentants du milieu culturel et des fonctionnaires se sont réunis pour faire le point sur la situation et partager leurs préoccupations. Les objectifs de la rencontre étaient de :
- croiser les lectures préliminaires que les intervenants font de la situation sur le terrain;
- identifier rapidement les cas les plus critiques;
- convenir des moyens à mettre en œuvre pour obtenir un portrait plus précis de la situation avant les Fêtes.

Le comité est composé de représentants du MCC, du CALQ, de la SODEC ainsi que des milieux du théâtre, de la musique, de la danse, des diffuseurs spécialisés et des diffuseurs pluridisciplinaires, des écrivains et des musées. C’est Michel Perron, directeur général de la SMQ, qui représente le secteur muséal.

Une deuxième rencontre du comité aura lieu avant les Fêtes dans le but d’examiner les données recueillies par le milieu, de convenir des principes généraux qui devraient guider l’élaboration des mesures de soutien et de tenir des discussions préliminaires concernant les paramètres devant permettre de baliser plus finement les mesures de soutien.

Nous invitons tous les membres qui ne l’ont pas encore fait à transmettre dès que possible le sondage ci-joint qui nous permettra d’évaluer les dommages encourus et anticipés de ce boycott.

Merci de votre précieuse collaboration!

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel