Vous êtes ici : Espace professionnel » Questions politiques » Ottawa sabre dans des programmes importants pour les institutions muséales

Ottawa sabre dans des programmes importants pour les institutions muséales

Questions politiques / 20 décembre 2006

Des députés du Bloc Québécois ont informé plusieurs institutions muséales et la SMQ que les programmes d’emploi jeunesse et Placement carrière-été seraient amputés : coupe de 55,4 M$ dans le premier et près de 50 M$ dans le deuxième, ce qui représente une réduction de 50 % des budgets alloués.

Comme nous le savons, ces programmes sont essentiels pour un bon nombre d’institutions muséales du réseau. L’action du gouvernement Harper fragilise un milieu déjà sous-financé en coupant dans des programmes qui constituent, dans certains cas, la seule façon d’embaucher du personnel pendant la saison estivale. Dans le contexte économique actuel, nous ne pouvons passer sous silence cette nouvelle aberration.

Mobilisation

Comme le suggèrent les députés du Bloc Québécois, la SMQ demande à ses membres de se joindre à elle en faisant parvenir par courriel le message ci-dessous à :
Diane Finley, ministre des Ressources humaines
Jean-Pierre Blackburn, ministre du Travail
c.c. SMQ

Objet : Programmes importants pour les musées en péril

Madame, Monsieur,

En tant que membres de la SMQ, nous tenons à souligner l’importance des programmes d’emploi jeunesse et Placement carrière-été pour nous. Ces programmes jouent un rôle essentiel pour l’accomplissement de nos missions car ils permettent de compléter l’équipe pendant la saison estivale. Au Québec, plus 40 % des musées sont saisonniers et ces coupures s’avèrent pour plusieurs dramatiques compte tenu notamment de l’économie précaire avec laquelle nous devons composer.

Par ailleurs, ces programmes permettent aux étudiants de développer leurs compétences et leurs aptitudes tout en acquérant une expérience professionnelle reconnue qui permet d’orienter leurs carrières. Les musées constituent en effet des lieux d’apprentissage privilégiés.

L’effet négatif de ces coupures est triple : pour les institutions qui doivent réduire leur offre et leur personnel, pour les étudiants qui perdent une occasion unique de travailler dans le milieu muséal et pour les visiteurs qui subissent la diminution des services.

Par conséquent, nous croyons important que le gouvernement révise sa décision et prenne conscience des impacts positifs de ces programmes pour le secteur muséal.

Veuillez accepter, Madame, Monsieur, nos plus cordiales salutations.

Nom
Titre

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel