Vous êtes ici : Espace professionnel » Information stratégique » Publications et références » La réserve muséale de la capitale nationale. Pour une conservation moderne et sécuritaire - IMPRIMÉ

La réserve muséale de la capitale nationale. Pour une conservation moderne et sécuritaire - IMPRIMÉ

Andrée Gendreau, dir., Marie-Charlotte De Koninck, dir. La réserve muséale de la capitale nationale. Pour une conservation moderne et sécuritaire. Québec : Éditions Multimondes, Musée de la civilisation, 2004, 107 pages. ISBN : 2895440611

C’est un secret de polichinelle : la réserve extra muros du Musée de la civilisation, nommée communément « Vanier » pour les intimes, était depuis longtemps inadéquate pour loger et protéger les collections du Musée. C’est donc avec enthousiasme que le musée d’État s’est lancé dans l’aventure de planification et de réalisation du projet de réserve nationale, devant loger les collections du Musée de la civilisation et certaines des collections du Musée national des beaux-arts du Québec. Et c’est avec une grande générosité que les quatre rédactrices de ce recueil de textes* font état de leur expérience et de celle de leurs équipes pour le grand bénéfice du réseau.

Dans les deux premiers chapitres, les auteurs abordent le concept ayant guidé le développement du Musée de la civilisation, ainsi que l’origine des collections et leur développement depuis l’ouverture du Musée en 1987. On y relate également la genèse du projet de réserve nationale. On fait finalement état de la réflexion ayant entouré l’élaboration du projet et des plans de l’édifice.

Le chapitre 3 expose les principaux défis logistiques auxquels le musée a fait face et les stratégies mises de l’avant pour les surmonter. Il aborde notamment la définition des priorités, la distribution des tâches au sein de l’équipe de travail, les étapes de recensement de la collection, l’importance du rôle joué par les technologies (codes barres et logiciel de gestion de collections), ainsi que l’essentielle étape de normalisation de la dénomination des objets. Suit une section pratique sur la préparation des collections et des espaces de rangement, l’emballage, le déménagement et la réinstallation des objets dans leurs nouveaux locaux.

Le chapitre 4 pourrait faire office de petit manuel de conservation préventive pour plusieurs catégories d’objets et de spécimens. Il renseigne de manière simple et efficace sur les principes de conservation préventive qui ont guidées la manutention des objets et l’aménagement des réserves. Ce chapitre contient une section sur les stratégies de traitements utilisées pour divers types de collections du Musée, entre autres, pour les spécimens naturalisés, les collections en liquide et les instruments scientifiques. Le chapitre se termine par une liste de spécifications techniques pour l’aménagement de cabinets destinés à l’argenterie et au rangement à plat des textiles.

Le chapitre 5 présente un énoncé des raisons qui ont guidé le choix de l’aménagement des réserves en fonction des matériaux plutôt qu’en fonction de la classification des collections. Il se poursuit par une présentation des réserves, une occasion de faire un survol des différentes collections du Musée.

Sans être un ouvrage technique, la publication constitue une lecture intéressante pour quiconque envisage un projet d’agrandissement, d’aménagement ou de réaménagement de réserves muséales. C’est aussi une belle vitrine des collections du Musée de la civilisation.

* Il s’agit de mesdames Andrée Gendreau, directrice du Service des collections, Marie Dufour, rédactrice de Parabole inc., Danielle Rompré, responsable des collections et France Rémillard, restauratrice.

Devenez membre de la SMQ!

Infolettre Espace professionnel

Agenda